Robe de Marié. Pierre Lemaitre

Avec « Robe de marié »Pierre Lemaître nous propose un polar efficace et cruel

Comme beaucoup de lecteurs, j’ai découvert Pierre Lemaitre avec son roman « au revoir là-haut » que j’ai particulièrement apprécié. Cela m’a donné envie de découvrir ses autres romans, et les avis sont dithyrambiques sur ses polars. Alors me voilà lancée, j’ouvre les premières pages de « Robe de marié », et … je ne le lâche plus !

Un petit air de Karine Giebel dans « Juste une ombre » peut-être, pour la partie manipulation d’une jeune femme ? Mais que c’est effrayant et diabolique. Voilà donc une héroïne que tout nous porte à apprécier. Sophie, la trentaine qui se voudrait souriante puisque tout semble lui réussir, mais dont on comprend très vite qu’elle a vécu des évènements tragiques qu’elle aspire à oublier. Quand nous la découvrons, elle est la nurse d’un petit Léo, un boulot très décalé par rapport à ses compétences. Très rapidement vont s’enchainer des aventures noires et sombres. Sophie nous dévoile au fil des pages la succession des évènements qui l’ont entrainée dans une fuite en avant pour éviter le pire et comprendre ce qui lui arrive.

Le roman est structuré en trois parties, inégales en longueur et en intérêt peut-être, mais indispensables à la compréhension de l’engrenage de l’amnésie, puis de la folie meurtrière, supposée ou réelle, de Sophie. C’est un bon thriller psychologique, machiavélique, surprenant dans sa première partie, plus convenue peut être lorsqu’arrive Frantz, quoi que, et enfin totalement inattendu à la fin. Des chapitres relativement courts, une narration efficace et dynamique, une écriture qui tient le lecteur en haleine, et qui le surprend encore dans les dernières pages, j’ai hâte de découvrir les autres romans de Pierre Lemaitre.


Catalogue éditeur

Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite, elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape… L’ombre de Hitchcock et de Brian de Palma plane sur ce thriller diabolique.

Avec Robe de marié, dont on comprendra le titre dans les dernières pages, Pierre Lemaitre livre un polar parfaitement orchestré où le mal n’épargne personne. Allan Kaval, Marianne.

Une fable cruelle et amorale sur le harcèlement et la vengeance. Philippe Lemaire.

320 pages / Date de parution: 20/01/2010 / Editeur d’origine: Calmann-Lévy

EAN / ISBN: 9782253120605

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s