Au revoir là-haut. Pierre Lemaitre.

Au revoir là-hautParce qu’il vient de sortir en poche, j’ai envie de vous parler de ce roman que j’ai dévoré et vraiment aimé. Prix Goncourt 2013 largement mérité.

C’est la fin de la guerre de 14/18, dans quelques jours l’armistice va être enfin signé. Pourtant, quelques officiers rêvent encore de galons. Terrain propice aux coups d’éclats, pour la gloire, et au prix de la mort des soldats, si communs et de peu de valeur.
C’est un début prometteur, c’est avant tout la rencontre improbable d’Edouard et Albert sur ce terrain miné d’obus et la source d’une amitié sans faille, mais fort bancale. Edouard ne peut plus s’en sortir sans Albert, Albert est éternellement redevable envers Edouard.
La démobilisation est difficile, entre un jeune naïf et craintif et une gueule cassée qui fuit le monde, difficile de s’en sortir. Pourtant Edouard, malin, brillant, habile, va monter une arnaque magistrale avec l’aide indéfectible et sans faille du gentil Albert.
La situation est dramatique, la période aussi. Et pourtant, quel cynisme, quel humour, quel génie dans cette écriture qui nous prend et ne nous lâche plus.
L’auteur nous donne une vision du monde et de la guerre, du courage et de la loyauté, du patriotisme, des hommes et de la vie, bien froide, impressionnante de réalisme et pourtant impossible. Alors que leur destin les entraine vers le néant de l’après-guerre, merci aux nations reconnaissantes envers ceux qui lui ont tout donné, débrouillez-vous messieurs, l’administration et le pays vous ont un peu oubliés. On se surprend à suivre nos compères dans leur délire et à souhaiter les voir réussir. C’est magistral, j’ai juste adoré, impossible de lâcher ce livre !


Catalogue éditeur

« Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d’avantages, même après. »

Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts…
Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l’abomination érigée en vertu.
Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.

2013 Prix Libraires Nancy-Le Point / Prix littéraire de la ville de Brignolles
2013 Prix Goncourt / Prix du roman France Télévision

Format : 205 mm x 140 mm / 576 pages / EAN13 : 9782226249678 / Prix : 22.50 € / Logo Albin Michel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s