Femmes en résistance. Casterman

Numéro 1 : Amy Johnson. La célèbre aviatrice participe à l’effort de guerre.

        Femmes en résistance - Tome 1 - Amy Johnson
    Claire assiste à l’enterrement de sa tante Eve, elle hérite de sa maison et d’une mystérieuse boite qui contient papiers et coupures de journaux datant de la dernière guerre.
Claire veut comprendre et ses recherches seront le fil conducteur de la série, prétexte à nous montrer la vie de femmes remarquables parfois oubliées des manuels d’histoire. Dans le premier tome, je découvre l’anglaise Amy Johnson, une des premières femmes aviatrice, ses exploits sportifs, son mariage raté et son expérience pendant la guerre. En fil rouge, l’intervention d’une mystérieuse Anna Sheaerer, journaliste Suisse qui permet de faire un lien entre les quatre femmes.
Le graphisme est superbe, certains personnages tiennent plus du portrait que du graphisme d’une BD, l’histoire est intéressante car présentée comme une intrigue romanesque, elle donne envie d’en savoir plus. A la fin, quatre pages, juste ce qu’il faut, pour raconter avec des photos, la vie de l’héroïne présentée dans la BD. Voilà une série qui allie intelligence du scénario, plaisir de lecture et beauté du graphisme. On a l’impression de finir la lecture un peu moins ignorant, une vrai réussite.

Numéro 2 : Sophie Scholl. Une étudiante soupçonnée d’activités subversives.

« Tu dois te conduire comme si de ton acte, et de ton acte seul, dépendait le destin de ton peuple »

        Femmes en résistance - Tome 2 - Sophie Scholl
    Où l’on retrouve Claire, toujours à la recherche d’indices, et le fil conducteur de la série, celle qui se révèle être une espionne allemande, Anna Sheaerer. De retour en Allemagne après ses exploits du tome un, on lui confie la tâche d’espionner Sophie Scholl et son frère, qui font partie d’un groupe de jeunes étudiants opposants au IIIe Reich. Intelligence des auteurs là aussi, qui passent d’une héroïne anglaise à une allemande, et qui montrent que la résistance peut s’opérer partout, que le courage n’a pas de frontière, et que la barbarie peut être combattue partout et par tous, y compris avec de simples feuilles de papier, au risque d’y laisser sa vie.
Comme dans le volume précédent, à la fin les pages qui montrent la vie de Sophie Scholl et de ses compagnons de résistance et d’infortune. Une belle leçon au monde que donnent ces « courageux et magnifiques jeunes gens » comme les avait qualifiés Thomas Mann, exilé aux états Unis et qui leur rend hommage dès juin 43. Là encore, un très beau graphisme, des couleurs qui situent bien l’intrigue dans le passé, et des personnages particulièrement bien dessinées, une fois de plus j’ai vraiment beaucoup aimé.

Numéro 3 : Berty Albrecht. Une dangereuse terroriste arrêtée par la Gestapo.

« La vie ne vaut pas cher, mourir n’est pas grave. Le tout c’est de vivre conformément à l’honneur et à l’idéal qu’on se fait »

        Femmes en résistance - Tome 3 - Berty Albrecht
    Troisième tome de « Femmes en résistance » que j’apprécie toujours autant. Claire continue à mener son enquête, à partir des documents trouvés dans la boite que lui a légué sa tante. Et Anna Sheaerer, l’espionne allemande, continue son travail de lutte contre ces femmes admirables qui ont marqué l’histoire par leur courage et leur détermination.
Ici, la française Berty Albrecht, résistante de la première heure elle quitte Paris pour la région de Lyon et fonde aux côtés d’henry Frenay le mouvement combat, et lutte activement, jusqu’à sa dernière arrestation et son suicide à la prison de Fresnes.

Toujours cette intelligence du récit, l’alternance souvenirs, présent, Histoire, le réel se mêlant à l’intrigue romancée sans perturber le lecteur. Une réussite que je vous conseille.


Catalogue éditeur

Casterman
Quatre fortes personnalités à la volonté inébranlable… quatre destins exemplaires.

Tome 1 – Amy Johnson.
Scénario : Emmanuelle Polack, Régis Hautière, Francis Laboutique Dessin : Pierre Wachs

Tome 2 – Sophie Scholl.
Scénario : Emmanuelle Polack, Régis Hautière, Francis Laboutique Dessin : Marc Veber

Tome 3 – Berty Albrech.
Scénario : Régis Hautière, Emmanuelle Polack, Francis Laboutique Dessin : Ullcer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s