Ce que j’appelle oubli. Laurent Mauvignier

 

Laurent Mauvignier a tiré de ses tripes un roman qui ressemble à un cri de rage et d’incompréhension, comme un souffle que l’on cherche et que l’on perd face à l’indifférence et à la bêtise humaine.

« Écrasé par 330 kilos d’indifférence et de mépris »

DomiCLire_ce_que_jappelle_oubli.jpgEn 2009, au centre commercial de la Part-Dieu, Michaël Blaise est arrêté par quatre vigiles pour avoir volé une cannette de bière. Il sera ensuite rudoyé puis frappé par les quatre vigiles… La mort en direct sur les caméras de vidéosurveillance est explicite, malgré les différentes allégations des avocats des deux parties lors du procès. Ni violent, ni drogué ni alcoolisé, il va pourtant mourir d’une façon inqualifiable, étouffé par les gestes et le poids des vigiles.

Mais le plus inqualifiable n’est-il pas ce que la justice elle-même en dira : « Mort pour une canette de bière », comme si la mort «pour autre chose » aurait été quant à elle compréhensible ou acceptable ? Mais alors, quel serait « le juste prix » qui ferait que la mort et le « pétage de plomb des vigiles» serait acceptable ?

C’est cet appel, ce cri, que pousse Laurent Mauvignier avec beaucoup de rage et de justesse, dans ce court roman d’une seule phase de près de soixante pages, pour ne pas oublier.


Catalogue éditeur : Les éditions de Minuit

Quand il est entré dans le supermarché, il s’est dirigé vers les bières. Il a ouvert une canette et l’a bue. À quoi a-t-il pensé en étanchant sa soif, à qui, je ne le sais pas.
Ce dont je suis certain, en revanche, c’est qu’entre le moment de son arrivée et celui où les vigiles l’ont arrêté, personne n’aurait imaginé qu’il n’en sortirait pas.

Cette fiction est librement inspirée d’un fait divers, survenu à Lyon, en décembre 2009.

2011 / 64 p. / ISBN : 9782707321534 / 7.50 €

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s