Petites histoires pour futurs et ex-divorcés. Katarina Mazetti

Dans « Petites histoires pour futurs et ex-divorcés » Katarina Mazetti vient nous régaler avec les aventures de tous ces couples qui continuent leur route ou au contraire voient leurs chemins se séparer.

DomiCLire_Katarina_mazettiLe couple, Katarina Mazetti nous en parle régulièrement dans ces romans, celui qui se forme devant les tombes au cimetière, celui qui se déchire. En vingt-neuf nouvelles, toutes plus caustiques, originales, savoureuses les unes que les autres, elle fait le tour de ces moments forts d’une vie : séduction, amour, lassitude et désamour, infidélité, regrets, passion, tout y passe, c’est à la fois drôle et touchant. Katarina Mazetti fait le tour de ces tracas du quotidien qui font d’une vie à deux parfois un enfer. Les familles recomposées, le coût de la pension qui ampute sérieusement le bien être du nouveau couple, les vacances où l’on doit supporter les enfants d’un autre lit, le manque de place, le dentifrice sur le lavabo, et j’en passe, tout peut devenir prétexte à dispute, et faire passer les sentiments de l’amour à la haine. Mais il y a aussi tous ces moments où celui qui est seul, et qui bien souvent ne l’a pas souhaité, se retrouve en manque de cette moitié qui l’a abandonné. Difficile chemin de reconstruction, d’abord seul, puis à deux de nouveau.

Enfin, il y a tous ces petits riens que l’on fait pour faire plaisir à l’autre, qui deviennent des évidences, mais qui donnent parfois l’impression de ne plus penser à soi et laissent un goût amer qui perturbe souvent la vie de couple. Toutes ces petites choses qui plaisaient tant chez l’autre et qui deviennent au contraire source de ressentiment, que l’on ne peut plus supporter. Car enfin, être seul, c’est enfin vivre livre et être soi, réellement. A moins que ce ne soit qu’une illusion ?

Voilà donc une façon intéressante de nous montrer que tout n’est pas aussi simple, que la vie est loin d’être un fleuve tranquille, et que l’amour se construit au quotidien avec ses plaisirs et ses contraintes, pour le pire et le meilleur. L’écriture, et la traduction, en font un livre caustique à souhait mais agréable à lire pour passer un bon moment, à conseiller pour futurs et ex-divorcés comme pour tous les autres !


Catalogue éditeur : éditions Gaïa

On a toujours mille et une raisons de divorcer… et de le regretter !
Ces Petites histoires croquent avec délices les travers de chacun, la difficulté d’avoir envie des mêmes choses  AU-DELÀ de cinq ans de vie commune, l’exigence d’exister AUSSI comme individu.
Quelques portraits au vitriol : homme ou femme, divorcés, enfin seuls ! Enfin libres ! mais… libres de quoi, déjà ?
Car la vie est cruelle : une fois seul(e), pourquoi faut-il que ce qui nous agaçait le plus nous manque soudain ? Comme si le divorce était le meilleur moyen de se retrouver à gérer l’emploi du temps de 8 personnes une semaine sur deux…
C’est caustique et gouleyant, c’est Katarina Mazetti.

ISBN 978-2-84720-769-9 / 240 pages – 20 € / format 13×22 / Mai 2017

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s