La dérobée. Sophie de Baere

La dérobée de Sophie de Baere est un premier roman qui a beaucoup de charme et brule d’un amour fou, l’auteur sait nous embarquer dans ses mots et ses personnages, sans se dérober.

Domi_C_Lire_la_derobee_sophie_de_baereClaire habite à Nice, elle est mariée à François. Vingt ans, deux enfants et une petite fille plus tard, seule Léonie, leur petite fille semble capable d’égayer la vie du couple. Claire travaille dans l’épicerie d’une aire d’autoroute, son mari à la banque, leur vie est presque fade, banale, sans saveur mais sans éclats non plus.

Mais un jour, Claire croise son nouveau voisin, et celui-ci n’est autre qu’Antoine, le grand amour de sa jeunesse, Antoine toujours aussi beau, est devenu un photographe célèbre et talentueux. Ce jeune homme aux yeux dorés a su faire battre son cœur d’adolescente, cet amoureux perdu au seuil de l’âge adulte.  A cette époque, Claire vivait dans le nord, et Antoine passait les étés dans cette ville de province. Antoine est le seul amour de Claire, bien banalement remplacé par un gentil mari sans éclat, mais qui comble un vide.

Il faut dire que la vie de Claire a plutôt mal démarré, avec des parents qui ne se sont jamais remis de la perte accidentelle de leur fils Stéphane. Difficile alors pour celle qui reste de prendre sa vraie place sans faire de l’ombre à l’absent. Les grands moments de bonheur de Claire seront alors ceux qu’elle passe, été après été, avec le bel Antoine. Jusqu’au jour où celui-ci la délaisse, car des soupçons insupportables séparent les amoureux.

Cette rencontre, fortuite, va réveiller les souvenirs perdus d’une adolescence heureuse et pleine de promesses, d’un amour fou jamais vraiment oublié. D’une passion qui se révélera intacte. Mais Antoine comme Claire sont mariés et parents, comment imaginer alors briser leurs ménages, en ont-ils seulement et le droit, et l’envie ? Entre les deux couples va naitre une amitié à la fois sincère et troublante, car ni Paola, ni François, les conjoints, ne connaissent leur passé… Pourtant, entre eux la passion va naitre à nouveau, au risque de tout balayer.

Mais François, ce mari gentil et sans éclat, que devient-il alors ? Mais Paola, cette belle femme inutile et si malheureuse, tant dans son couple que dans sa maternité, que va-t-elle devenir elle aussi ? Mais leurs enfants, et ce beau-père, ah, ce beau-père !

Sophie de Beare réussit le tour de force de nous faire aimer des personnages pas forcément très aimables, de nous faire vibrer avec une intrigue à rebondissements, de nous faire hésiter, croire, comprendre, puis chercher, qui, quand, pourquoi, bref, à nous intéresser à son histoire comme nous le ferions à celles d’amis que l’on veut à la fois aider et comprendre. Et puis il y a le couple, l’amour fou ou celui qui dure longtemps, la vie, la mort, tant de sujets pour nous faire réfléchir à la vie justement.

Ce que j’ai aimé ? Ces personnages ambigus mais attachants pour la plupart, ou au contraire plutôt faciles à détester, quoi que… Et puis l’amour, plus fou, plus fort, que les années et la vie, que les chagrins et les solitudes, capable de tout dévaster sur son passage… Un premier roman qui se lit avec plaisir.

💙💙💙💙


Catalogue éditeur : Anne Carrière

Alors que Claire mène une existence morne mais tranquille avec son mari, elle tombe sur Antoine, son grand amour de jeunesse. Jeune grand-mère d’une petite Léonie, Claire travaille comme responsable de caisse sur une aire de l’autoroute A8 et croit n’avoir plus grand-chose à partager avec Antoine, photographe reconnu et marié à une fille de diplomate.
Mais l’irruption inattendue d’Antoine qui va user de tous les stratagèmes pour rétablir une relation avec elle, oblige Claire à interroger son existence du moment et à fouiller les drames du passé… À travers les évènements dramatiques de sa vie, Claire saisit peu à peu qui elle est et ce qu’elle souhaite vraiment.
Habilement mené, ce roman aux airs de quête initiatique nous entraîne sur des chemins insoupçonnés. On se laisse d’abord prendre par le charme d’une écriture, puis très vite le lecteur est happé par l’histoire, le destin de l’héroïne et les nombreux rebondissements savamment dosés.

Après avoir étudié la philosophie, Sophie de Baere vit et enseigne à Nice. La Dérobée est son premier roman.

ISBN : 978-2-8433-7906-2 / Code barre : 9782843379062 / Nombre de pages : 250 / Parution : 13 avril 2018 / Prix : 18 €

Publicités

Une réflexion sur “La dérobée. Sophie de Baere

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s