Sang Chaud, Kim Un-Su

Dans la Corée de Kim Un-Su, quelques mafieux ont encore le « Sang Chaud », un polar à découvrir d’urgence

Entre le printemps et l’été, dans les années 90 à Busan, deuxième ville et l’un des principaux ports de Corée du Sud, les voyous ne portent pas de costard. Huisi coule des jours solitaires, bien qu’il soit le principal homme de main de Père Sohn, le chef de la mafia locale. Il loge à l’hôtel Mallijang, point central d’où il contrôle tout son territoire. Mais père Sohn et ses comparses font partie de l’ancienne garde, cette mafia locale vieille et fatiguée qui préfère la négociation attablée devant un bol de bouillon de bœuf plutôt que le conflit, à l’heure où il faut contenir d’une main ferme les élans des jeunes qui convoitent leurs territoires.

Aujourd’hui, à quarante ans, Huisi aspire à davantage de tranquillité. Il veut s’installer avec Insuk, la tenancière d’un bar à filles qu’il aime en silence depuis son adolescence, et avec Amy, son fils qu’il a déjà adopté. Comme Amy a fait quelques bêtises et q’il va bientôt sortir de prison, il pourra aussi s’en occuper. Mais comment se mettre en couple avec une prostituée quand on aspire à se faire craindre et à déployer ses ailes. C’est pourtant ce que fait Huisi. Il se lance dans les machines à sous, abandonnant son rôle auprès de Pére Sohn et déclenchant quelques inimitiés et querelles entre mafieux installés et prétendants au trône.

Dès lors, la guerre des clans est déclarée, les alliances occultent se nouent tant dans le milieu de crime organisé que de la politique (qui sont par ailleurs souvent liés), les couteaux sont tirés (et les couteaux à sashimi sont dangereusement affutés) et les combats à mort ne tiennent même plus compte des vielles amitiés.

C’est passionnant, et surtout on a l’impression de s’immerger dans un autre monde, de comprendre un peu mieux les mécanismes de la pègre locale, les trafics en tout genre (drogues, alcools, machines à sous, parasol sur la plage, mais pas seulement, on appréciera la scène picaresque de la contrebande de piment coréen largement coupé de piment chinois), les règles d’honneur et de soumission, les notions de rivalité et de territoire, dans cette Corée mystérieuse aux traditions séculaires. Une ambiance singulière, des protagonistes attachants et pour certains très humains malgré le milieu dans lequel ils évoluent, et la découverte d’un pays, du port de Busan où a grandi l’auteur, et de l’importance des guerres de territoire, où que l’on soit sur terre finalement.

Matin-Calme est une toute nouvelle maison d’éditions dédiée au polar coréen, et c’est une excellente surprise. J’ai rencontré l’équipe en fin 2019, et évoqué avec eux les titres qu’ils vont nous proposer cette année 2020. c’est un plaisir de découvrir Sang chaud de Kim Un-Su, un roman dépaysant qui renouvelle le genre, même s’il n’est pas le premier de cet auteur paru en France. Alors merci Matin Calme Polar et Pierre Bisiou  de nous permettre de faire de telles découvertes. Sang chaud est paru en début d’année, depuis, Bonne nuit maman, de Seo Mi-Ae est également disponible en librairie.

Catalogue éditeur : Matin Calme

Huisu, homme de main pour la mafia de Busan, atteint la quarantaine avec pas mal de questions. Jusque-là, il n’a vécu que pour les coups tordus, la prison, les exécutions, tout ça pour se retrouver dans une chambre minable, seul, avec pour horizon des nuits passées à dilapider son argent au casino. Il est temps de prendre certaines résolutions.
Avec un solide couteau de cuisine dans son poing serré.

Paru le 9 janvier 2020 / Prix : 22 € /  EAN- 978-2-491290-00-9

Une réflexion sur “Sang Chaud, Kim Un-Su

  1. killing79 février 25, 2020 / 09:43

    Belle chronique!
    Je viens de le finir et je suis d’accord avec toi!

    J'aime

Répondre à killing79 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s