Marlène Dietrich, seule en scène

Son nom commence par une caresse et finit par un coup de cravache ! Jean Cocteau

Pour bien commencer cette année 2021 j’ai envie de vous parler de ce spectacle que j’ai vu en octobre, et qui devrait reprendre à partir du mois de février.

Le spectacle de Cyrielle Clair retrace la vie de Marlène Dietrich, icône du cinéma américain de la fin de la guerre.

Marie Magdalene Dietrich, dite Marlène Dietrich est née en Allemagne en décembre 1901. Révélée dans L’ange Bleu en 1930, elle décide de fuir le pays avec sa fille et son mari dès l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Marlène l’américaine va partir pendant quatre années sur le front au côté des soldats alliés dans l’armée du général Patton.

Marlène est éternellement amoureuse, fidèle à sa façon a son époux -ils vivent chacun leur vie à partir de la naissance de leur fille unique- mais aussi à ses amour tumultueuses avec les acteurs les plus célèbres et convoités de son temps. Elle tourne de nombreux films en particulier avec Von Sternberg, connaît des périodes où plus personne ne veut d’elle, puis finalement Las Vegas lui tend les bras. Elle revient en France où elle y sera décorée de la légion d’honneur par le général de Gaulle pour son action pendant la guerre. Elle vivra ses dernières années à Paris où elle décède en 1992.

Quelques extraits de films ponctuent la soirée, le temps d’un changement de costume. Dommage, ce sont des scènes tournées par Cyrielle Clair, il me semble que j’aurais préféré les originaux mais cela peut donner envie de les revoir.

De nombreux costumes, son célèbre short, ses tenues masculines ou la robe effet nu, nous rappellent les photos les plus célèbres de l’actrice et chanteuse, un éclairage et une scénographie très intéressants, colorés, vivants, évoquant parfaitement la période nazie, le départ d’Allemagne pour une longue traversée transatlantique, les hommes qui ont compté, les tournages à Hollywood, un Las Vegas à vous donner le tournis, enfin le retour à Paris…

Un spectacle de qualité, décors, mise en scène, éclairages, costumes, ajoutent une puissance d’évocation à une Cyrielle Clair plus Marlène que Marlène.

A noter, Cyrielle Clair reprend dans ce seul en scène le spectacle qu’elle avait proposé en 2016 à l’Espace Cardin à la demande de Pierre Cardin.

Assurément une belle soirée, dans le respect des mesures sanitaires.

Ce que nous dit le théâtre de la Tour Eiffel :

Marlène Dietrich : Une icône ? Un ange ? Un démon ? Un mystère …
Seule en scène, tel un biopic, Cyrielle Clair retrace le destin d’une femme d’exception :

  • Des cabarets berlinois à la gloire de Hollywood
  • De son reniement de l’Allemagne nazie à son engagement auprès des Alliés et de la France qu’elle aimait tant
  • De l’âme sensible, l’amoureuse passionnée, à la femme fatale pour ceux qu’ils ont aimée. 

Quoi : Marlène Dietrich « seule en scène », Cyrielle Clair
 : théâtre de la Tour Eiffel, 4, Square Rapp 75007 PARIS
Quand : vendredi, samedi, dimanche à 19h

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s