Indochine, Dizzidence Rock’n’Roll, Frédérick Rapilly

Vous suivez le groupe Indochine depuis 40 ans ? Ce livre est fait pour vous !

Quarante ans, puisque c’est le 29 septembre 1981 que le groupe donnait son premier concert. Si la tournée anniversaire a été retardée par la covid, nous avons malgré tout eu le plaisir de les revoir en 2022 pour fêter ça. Un groupe de rock français qui a une telle longévité malgré tous les aléas de la vie, et qui rempli le stade de France, forcément ça interpelle. De l’aventurier à 13, du stade de France à Bercy, le groupe aux plus de treize millions d’albums vendus tient sa place.

Frédérick Rapilly leur rend un véritable hommage dans ce beau livre édité par les éditions Rock’n’Folk. À partir de la présentation chronologique de leurs différents albums, ce qui permet de les resituer dans leur époque, il les met en regard également des groupes qui les ont accompagnés tout au long de ces quarante années. Autour de la parution de chacun de ces treize albums, voire même singles, rivalité, inspiration, emprunts aux uns ou aux autres, travail avec d’autres artistes, reprises de textes, sont explicités et contextualisés.

Tout au long, on note la place prépondérante de Nicola Sirkis, chanteur et leader du groupe, compositeur de la plupart des paroles. Il est le seul rescapé du groupe initial, en particulier depuis le départ de Dominique Nicolas en 1994, celui de Dimitri Bodianski, et la mort de Stéphane, son frère jumeau, en 1999. Contre vents et marées, contre l’adversité parfois, les critiques souvent, il a tenu son groupe et peut se targuer de remplir les salles et attirer autant ses fans de la première heure que désormais leurs enfants, avec toujours autant de ferveur.

Indochine, Dizzidence Rock’n’Roll est riche de nombreuses citations, photos, couvertures. Un livre passionnant, un bel objet à s’offrir ou à offrir, et à mettre au pied du sapin.

Catalogue éditeur : Rock’n’Folk éditions

Indochine est sans conteste le dernier groupe « monstre » français. Un groupe qui a su, à merveille, traverser les décades, toujours se réinventer, innover, prendre des risques. Le public (son public) lui en a toujours été reconnaissant, de génération en génération.

Frédérick Rapilly, journaliste rock dans l’âme, raconte 40 années de dissidence, d’indépendance, à travers une discographie riche (13 albums studios), parcourue par des influences éclectiques, des prises de positions radicales, mais sans jamais s’éloigner d’une poétique rock.

Frédérick Rapilly est journaliste pour Télé 7 jours. Il écrit des thrillers (éditions Critic et Pocket) et des bios rock (The Cure et Talk Talk).

Parution: 01/10/2021 / 29,95€ / 192 Pages

3 réflexions sur “Indochine, Dizzidence Rock’n’Roll, Frédérick Rapilly

  1. Jean-Paul DEGACHE novembre 14, 2021 / 15:59

    Euh… Moi, c’était plutôt Hugues Aufray, Georges Brassens, Jacques Higelin, Anne Sylvestre… -:)

    Aimé par 1 personne

  2. Jean-Paul DEGACHE novembre 14, 2021 / 16:05

    … et surtout JEAN FERRAT, notre Ardéchois de cœur et d’Antraigues !!! Mais Indochine, c’est très bien aussi…

    Aimé par 1 personne

    • Domi novembre 14, 2021 / 16:16

      il en faut toujours pour tous les goûts, et aimer les uns n’empêche pas d’apprécier les autres !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s