Dans les brumes de Capelans, Olivier Norek

Coste est enfin de retour dans ce thriller que l’on attendait tous

Parce qu’il nous l’a déjà démontré à plusieurs reprises, Olivier Norek sait vraiment se renouveler. Il nous offre avec Dans les brumes de Capelans un thriller qui démarre très fort.

Une jeune fille disparaît pendant la nuit alors que ses parents sont endormis. Russo, le flic en charge de l’enquête bloque sur certains éléments mais n’arrive pas à définir l’objet de son trouble. Dix ans plus tard, alors qu’ils traquent un kidnappeurs de jeunes filles, Russo et ses équipes découvrent l’enclos dans lequel le tueur a commis ses méfaits et où il a enfermé Anna, cette jeune fille que chacun imaginait avoir fugué.

Mais le monstre s’avère introuvable, il faut absolument protéger Anna. C’est la planque de Coste qui est privilégiée par la magistrate Fleur Saint-Croix. Celui-là même que nous avions laissé à la fin de Surtension, le troisième opus d’une trilogie qui se passait à la SRPJ du 93. Un capitaine Coste anéanti qui a tourné le dos à son passé.

Victor Coste et sa couverture, la police aux frontières de Saint Pierre, petit coin de France perdu à 4700 kilomètres de la métropole, tout à côté du Groenland.
Victor Coste et sa légende, gardien de repentis invisibles, celui qui pèse les âmes qu’il surveille dans sa tanière au bord de l’océan.

Aujourd’hui, il doit sonder l’âme de cette gamine enlevée à l’age de quatorze ans et qui vient de passer dix années de sa vie auprès d’un monstre insaisissable assassin de jeunes filles.

L’apprivoiser, la mettre en confiance, pour qu’enfin se lève le voile sur ces années noires, pour comprendre comment on échappe au monstre, pourquoi elle n’a pas été exécutée comme les autres, et grâce à elle espérer enfin le retrouver. Comprendre et accepter l’indicible peut-être, ce qui fait que vous restez en vie à n’importe quel prix, et tout ce que vous êtes peut-être capable de faire pour y arriver.

Sur cette île isolée et bientôt envahie par les brumes les plus épaisses de la planète, le danger se rapprocher insidieusement. Si Victor est un homme vulnérable atteint au plus intime, le flic qui sommeille en Coste montre sa parfaite maîtrise du métier. Et le lecteur est totalement happé par l’intrigue !

Ce que j’ai aimé ?

Toute la tension psychologique qui palpite à chaque page, la justesse et la finesse dans l’analyse des différents personnages, en mettant l’accent à la fois sur leur force et leur fragilité, les liens qui se tissent, les questions qui se posent.

J’ai aussi découvert quelques arcanes du très discret programme de protection des témoins, ou des repentis.

J’ai apprécié la parfaite connaissance des lieux par Olivier Norek, en particulier les spécificités d’une île, et surtout de l’île de Saint Pierre pendant cette période unique de l’année. Cela se sent dans les descriptions, dans l’ambiance si particulière qu’il arrive à nous faire ressentir à chaque page, et cela donne une puissance supplémentaire à son intrigue.

Enfin, j’aime la façon dont l’auteur se renouvelle, même si je l’ai déjà dit plus haut. Et bien sûr cette habileté qu’à Olivier Norek pour entraîner son lecteur vers des réponses qui n’en sont pas, lui faire poser encore plus de questions, le perdre avant de l’amener exactement où il veut.

Une belle réussite, n’hésitez pas à découvrir ce nouvel opus que je vous conseille sans hésiter.

Catalogue éditeur : Michel Lafon

Une île de l’Atlantique battue par les vents, le brouillard et la neige. Un flic qui a disparu depuis six ans et dont les nouvelles missions sont classées secret défense. Sa résidence surveillée, forteresse imprenable protégée par des vitres pare-balles. Une jeune femme qu’il y garde enfermée. Et le monstre qui les traque. Dans les brumes de Capelans, la nouvelle aventure du capitaine Coste se fera à l’aveugle.

Parution : 07/04/22 / Prix : 20.95 € / ISBN : 9782749942285

Une réflexion sur “Dans les brumes de Capelans, Olivier Norek

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s