Trois ruptures, théatre

Tous au théâtre !

C’est au théâtre de la comédie Saint Michel. Un moment hors du temps pour trois tranches de vies qui se déroulent dans le même décor minimaliste, un canapé, une radio, et un couple.
Enfin, trois couples.
C’est évidemment ce moment où tout bascule qu’a voulu mettre en exergue l’auteur, et sa démonstration est habilement rendue par des acteurs à la hauteur des différentes scènes qu’ils interprètent.

  • Un fabuleux dîner, comme un point d’orgue à une relation qui s’étiole et que perturbe une chienne diversement appréciée par les deux protagonistes.
  • Un pompier de Paris terriblement attirant, enfin, ça dépend pour qui.
  • Un couple avec enfant. Ou plutôt avec une terreur domestique qui fait la loi, résistera, résistera pas, quel est le premier des deux qui craquera…

Un regard affûté et totalement décalé sur des moments du quotidien pris dans toute leur absurdité, leur cruauté, leur réalité. Un jeu d’acteurs intéressant, particulièrement dans cette façon de nous passer des messages à la limite de l’absurde. On écoute, on observe, on rit, on réfléchi, et avouons-le, ça fait un bien fou de retrouver des acteurs « en vrai ».


Où : théâtre la comédie Saint Michel au 95 bd Saint Michel à Paris.
Quand : le vendredi à 19h45
Auteur : Rémi de Vos
Mise en scène : Clara Pellé assistée par Amélie Hologan
Avec : Julian Watre-Pelle, Cornélie Havas, Clément Héroguer, Laura Charpentier

Toute l’histoire de la peinture en moins de deux heures, Hector Obalk

Le stand up musical qui dit tout sur l’art !

Du XVIe au XXe, de Michel Ange au Caravage en passant par Corrège, Rembrandt, Ingres, Watteau ou Chardin pour ne citer qu’eux, de la peinture religieuse aux paysages, du maniérisme à la peinture de genre, du néoclassicisme à l’art déstructuré, découvrir les œuvres magistrales des grands maîtres par le regard d’Hector Obalk est une expérience singulière et enrichissante.

Érudit, humoristique, spectaculaire par la précision des images projetées extraites d’une compilation de 4000 œuvres allant du XIVe au XXe, hors du temps avec des accompagnements musicaux en symbiose avec les œuvres présentées, un spectacle complet qui ravira amateurs de peinture, avertis ou pas, et néophytes en recherche de connaissances.

Que vous soyez d’accord ou pas, je vous le promets, vous ne regarderez plus certains tableaux avec le même œil. Plus critique, plus ébloui, plus attentif, plus étonné, plus scrutateur, couleurs, mouvements, détails ne doivent plus nous échapper pour plonger les yeux grands ouverts dans cet art hors du commun.
Vous ne verrez pas le temps à passer !

Quand et où ?

Au théâtre de l’atelier à Paris à partir du 3 juillet, puis en septembre.
A Avignon, dates à préciser.
Toutes les Infos sont à retrouver sur le site http://grand-art.online/