Commissaire Kouamé, un si joli jardin ; Marguerite Abouet, Donatien Mary

Compliqué ? Vous avez dit compliqué de mener l’enquête ? On embarque avec le commissaire Kouamé et cette BD primée au 19e prix du Polar SNCF.

A Abidjan, suite à la découverte d’un corps dans un hôtel de passe, le commissaire Marius Kouamé et son adjoint Arsène mènent l’enquête. La victime n’est autre que le magistrat Compliqué, ce qui va bien compliquer la tâche du commissaire. Voilà un excellent prétexte pour nous entrainer à la suite de quelques malfrats de seconde zone, dans les prisons ou dans les commissariats où les coups et la torture ne sont pas lettres mortes, et où l’on fait bon usage des radiateurs en fonte d’antan. C’est rythmé, féroce, et rempli de rebondissements de toutes sortes, le dessin est aussi vif et coloré que les habitudes et le langage des protagonistes, aussi haché parfois que les réflexions du commissaire, comme esquissé, mais toujours affirmé .

Alors bienvenue dans ce pays où il ne fait pas toujours bon être différent, où lorsque la sexualité est exacerbée c’est forcément en respectant les poncifs de la société traditionnelle, où l’on part à la découverte du quartier « mon mari ma laissée » et des résidences huppées des hauts dignitaires, à la poursuite du coupable et de son mobile.

J’avais particulièrement aimé la série Aya de Yopougon, je retrouve ici l’humour un peu féroce qui caractérise cet auteur. Il faut avouer que Marguerite Abouet n’a pas son pareil pour nous conter son pays la Côte d’ivoire en mettant en exergue les travers de la société africaine et le poids des traditions. Cette BD vient de remporter le prix du polar SNCF.

Catalogue éditeur : Gallimard

Par : Marguerite Abouet, Donatien Mary / Couleurs de Frédéric Boniaud

Abidjan. Un homme a été mystérieusement assassiné dans un minable hôtel de passe. Personne n’a rien vu… et l’enquête doit rester discrète sous peine de défrayer la chronique, car la victime n’est autre que Traoré Compliqué, le célèbre magistrat ! Le grand commissaire Marius Kouamé est immédiatement mis sur l’affaire. Accompagné d’Arsène, son fidèle adjoint, il traque les suspects en tout genre, qui n’ont qu’à bien se tenir, car les tortures infligées par les deux flics sont aussi incongrues qu’efficaces !
Un polar loufoque et déjanté, relevé par la verve ivoirienne de l’auteure de « Aya de Yopougon ».
Date de parution : 09 / 11 / 2017 / 104 pages / 20 € / 210 x 280 mm / ISBN : 9782075076920

Publicités

Aya de Yopougon t1. Marguerite Abouet, Clément Oubrerie

A Yopougon, dans la banlieue d’Abidjan, dans les années 70, il y a Aya, et ses copines…

Aya de Yopougon - Aya de Yopougon, Tome 1On trouve de jolies filles qui vont gazer au « ça va chauffer » et se laissent embrasser voire plus à l’ »hôtel des mille étoiles  » sur les tables où elles ont rendez-vous à la nuit tombée avec leur amoureux. Au risque parfois de se tromper de table et d’être reconnue par d’autres ! Surtout par celui qui ne doit pas. Aya, quant à elle, est sage et studieuse. Elle veut devenir médecin.

Son père travaille à la fabrique de bière et rêve de la voir épouser Moussa, le fils du patron. Celui-ci est idiot, moche et fainéant mais c’est le « fils à papa » et le seul du coin qui roule en Toyota. Toutes les filles, une fois qu’elles savent qui est son père, ne rêvent que de l’épouser. Mais pas Aya. Et d’ailleurs ça ne se passera pas comme ça puisque c’est une de ses amies qui tombe enceinte. Il n’y a plus qu’à célébrer le mariage… au grand dam de la famille de Moussa qui rêvait mieux pour son fils.

Dans cette histoire réconfortante, savoureuse et profondément humaine, il y a Aya et ses copines, Adjoua et Bintou, il y a les filles qui rêvent de faire la fête, celles qui seront condamnée aux « séries C » : Coiffure, Couture, Chasse au mari ! Celle qui rêvent de partir à Paris avec celui qui rentre au village pour trouver une femme. Et il y a Aya, sérieuse, appliquée, très sage, trop presque.

C’est gai, réaliste. Le langage est fleuri et familier mais pas trop. Amours, travail, rencontres, illettrisme, école, drague, condition des femmes, infidélité chronique, tout y passe et c’est un vrai régal aussi bien par le graphisme agréable, coloré et enlevé que par les dialogues croustillants et sympathiques. Cette série est sortie il y a quelques années (6 tomes) et j’ai très envie de lire la suite !


Catalogue éditeur
Gallimard BD / Scénario de Marguerite Abouet. Dessin de Clément Oubrerie
Genre : Humour, Société / Collection : Bandes dessinées hors collection
Date de parution : 22 / 10 / 2015 / 112 pages / 17 € / 170 x 240 mm
ISBN : 9782070669349