L’Exposition François Ier et l’art des Pays-Bas au Musée du Louvre

Le goût de François Ier pour les arts et l’importance de l’influence italienne, en particulier de Léonard de Vinci, sont aujourd’hui connus de tous. Le Louvre nous présente ici un bel éventail d’artistes venus du nord, et nous démontre l’influence des Pays-Bas à la cour et au-delà, au début du XVIe siècle.

On retrouve ces maîtres néerlandais en Normandie, Picardie, Champagne ou Bourgogne entre autre. Ils arrivent d’Anvers, Bruxelles, ou Haarlem par exemple. Ils sont spécialisés dans les enluminures, la peinture religieuse bien sûr, très courante à cette époque, les vitraux, la tapisserie, la sculpture, ou encore les pièces d’orfèvrerie.

On y découvre Jean Clouet et Corneille de La Haye dit Corneille de Lyon, spécialiste du portrait, une salle entière est d’ailleurs consacrée aux portraits. Mais aussi des artistes tels Godefroy le Batave, enlumineur d’origine hollandaise, ou Noël Bellemare, peintre et enlumineur, et d’autres restés anonymes.

L’exposition nous plonge dans les fastes de la Renaissance française, on apprécie ces portraits majestueux de François Ier ou Marguerite de Navarre entre autre, mais aussi ceux de petit format représentant des personnages anonymes. Une leçon d’histoire comme on les aime.

Domi_C_Lire__expo_le_louvre_9On admire également le livre d’heures que Le Louvre tente d’acquérir. Ce minuscule objet vaut 10 millions d’euros. Ce livre de prières manuscrit est entièrement recouvert d’une reliure d’or et de pierres précieuses. François Ier l’offrit à sa nièce Jeanne d’Albret, future mère d’Henri IV. Le Louvre a lancé une campagne d’appel aux mécènes. Cette campagne de dons continue jusqu’au 15 février.

Exposition François Ier et l’art des Pays-Bas Musée du Louvre du 18 Octobre 2017 au 15 Janvier 2018

 

Publicités

Exposition « Corps en mouvement. La danse au musée » Petite Galerie du Louvre

Merci au Louvre et à Orange pour la présentation du MOOC « L’instant figé »et pour la visite de la petite galerie.  

domiclire_petite_galerie_2

Nous étions un petit groupe, accompagnés par Ludovic Laugier, conservateur du patrimoine en charge de la sculpture grecque au musée du Louvre à faire la visite de l’exposition « Corps en mouvement. La danse au musée » dans la Petite Galerie au Louvre, un soir de mars. Aussi passionné que passionnant, on y aurait tous passé la nuit, tant son discours était riche. Alors on est prêt à comprendre et apprendre avec « L’instant figé, quand l’art saisit le mouvement », le MOOC proposé par Orange et le musée du Louvre, vous aussi ?

L’exposition en quelques photos… si vous ne pouvez pas y aller ! C’est beau, un peu court, mais après tout, c’est le privilège de la petite galerie… Et n’oubliez pas, si vous ne pouvez pas y aller, suivez le MOOC

« L’instant figé, quand l’art saisit le mouvement » le MOOC proposé par Orange & le musée du Louvre

Un MOOC sur l’Instant figé ? Avec le Louvre et en relation avec l’exposition « Corps en mouvement. La danse au musée », ah, mais qu’est-ce que c’est ?

mooc_identite_finAfin de mieux accompagner l’exposition « Corps en mouvement. La danse au musée » présentée dans la Petite Galerie du Louvre jusqu’à cet été, Orange et le musée du Louvre nous proposent un MOOC en 5 séquences. Les inscriptions sont ouvertes depuis 30 janvier, les cours débuteront lundi 6 mars 2017.

Mais alors, un MOOC (Massive Online Open Courses), qu’est-ce que c’est ?  Tout simplement un enseignement en ligne ouvert à tous ceux qui le souhaitent et qui est entièrement gratuit. Tous les curieux, les amateurs d’art, ceux qui aiment apprendre, s’instruire et découvrir peuvent s’inscrire à ce cours.

Le MOOC « l’instant figé » donne des clés d’observation et d’explication d’œuvres de l’Antiquité à nos jours, autour du thème du mouvement dans l’art.
A chacun son rythme, les 3 premières sessions vont ouvrir dès lundi 7 mars, ensuite viendront les 2 suivantes.
Chaque thématique est illustrée par des œuvres majeures (la Victoire de Samothrace, le Verrou de Fragonard ou Les Sabines de David) et bénéficie d’une mise en contexte historique et artistique. Dans chaque session, des vidéos, des ressources complémentaires, des activités d’apprentissage et un forum de discussion guiderons les apprentis Moocqueurs. N’oublions pas qu’il y a aussi les quizz pour tester ses connaissances et pour acquérir des badges. Si si, à tout âge ça marche les badges, ça permet de se faire plaisir et de confirmer que l’on a emmagasiné quelques connaissances ! Le MOOC est également animé pendant les premières semaines, on peut donc poser toutes les questions complémentaire qui nous viendrait à l’esprit et dont on n’aurait pas trouvé la réponse dans les différents documents. Chacun à sa convenance peut également faire les activités ludiques inscrites dans chaque session et participer à la communauté de Moocqueurs. Le MOOC, c’est donc quand on veut, chacun à son rythme, et on y prend ce que l’on veut !

Pour Orange, c’est presque une habitude, puisque c’est le cinquième MOOC Culture proposé en relation avec les plus grands musées (Musée de l’Homme, Musée Picasso, Château de Versailles) et plus de 62000 personnes ont déjà suivi ces enseignements à la fois ludiques et rigoureux. L’outil numérique permet donc à la fois à Orange et aux musée de démocratiser l’accès au savoir et à la culture, en rendant ceux-ci accessibles au plus grand nombre par des formations de qualité.

Bon, moi je suis dans les startingblocks, inscrite et prête à apprendre !

Au programme du MOOC :

Comment le génie de l’artiste arrive-t-il à faire jaillir le mouvement d’une œuvre pourtant immobile ? Quelles histoires issues de la mythologie et de la religion ont permis aux artistes d’étudier et d’inventer des formules pour décomposer et suggérer le mouvement ? C’est Ludovic Laugier qui propose des réponses à ces questions.
Le cours s’organise autour de 5 thématiques :

  1. Entrez dans la danse
  2. Il va y avoir du sport !
  3. Arrêt sur image
  4. Corps à corps
  5. Mouvements passionnés

Inscriptions sur http://www.mooc-instantfige.com