Le Grand Mort, T 4 Sombre

Des découvertes, de nombreuses rencontres et l’envie de continuer l’aventure avec Le Grand Mort

Le Grand Mort

D’abord entre Sombre et Blanche, que l’on commence à découvrir, entre Erwan et Pauline, ou Gaëlle, on ne sait pas trop et lui non plus d’ailleurs, puisqu’une rivalité amoureuse s’installe entre les deux filles, rencontre encore entre ceux du petit monde qui cherchent à comprendre ce qui leur arrive.

C’est aussi le moment d’une rencontre possible avec le petit monde, par la pensée encore, mais tout peut enfin arriver, c’est en tout cas ce que l’on espère. On découvre qu’Erwan et Pauline ont sans doute été manipulés, mais qu’ils sont désormais une part de ce quelque chose qui se situe au-dessus d’eux, plus important que leurs seules vies, même à l’heure du chaos sur terre et dans les grandes villes.

Le graphisme exprime toujours le même contraste des coloris, sérénité et couleurs éclatantes du monde d’Erwan, tonalités plus obscures pour évoquer le trouble et le désordre de la vie ailleurs. On voyage du réel au fantastique en passant par le foisonnement du petit monde dans lequel l’inquiétude et les interrogations se transmettent au lecteur grâce aux nuances et aux formes.  Les auteurs nous annoncent la suite par touches sombres ou blanches, et le lecteur que je suis attend la suite avec impatience.

Catalogue éditeur : Glénat

À l’intersection de deux mondes…
Erwan, Gaëlle, Pauline et sa fille Blanche, se retrouvent en plein cœur de la Bretagne, dans la maison de Christo. Pauline et Erwan réalisent qu’ils se sont fait piéger par la prêtresse hermaphrodite, lors de leur incursion dans le petit monde. Mais les questions restent nombreuses : Blanche y aurait-elle un frère ou une sœur dont Erwan serait le père ? Dans quel but la prêtresse a-t-elle voulu concevoir des enfants avec des humains ? Peut-être arriveraient-ils mieux à comprendre les mystères qui nimbent cette étrange enfant, si leurs réflexions n’étaient pas perturbées par les querelles de jalousie entre Pauline et Gaëlle ! Sans parler du pays qu’ils voient partir en lambeaux autour d’eux… 

Loisel et Djian continuent à tisser une intrigue maîtrisée et passionnante, que le dessin expressif et poétique de Vincent Mallié sert à merveille

Scénariste : Régis Loisel / Scénariste : Jean-Blaise Djian / Dessinateur : Vincent Mallié / Coloriste : François Lapierre

Parution : 17.10.2012 /Format : 240 x 320 mm / Pages : 64 / EAN : 9782749306896

Le Grand Mort, T 1, Larmes d’abeille

Le premier tome d’une série fantastique passionnante et addictive

Quand la très cartésienne Pauline part en Bretagne pour réviser tranquillement ses examens, elle ne s’attend certainement pas à tomber sur le très sympathique Erwan et sur les mystères de la Bretagne profonde et ensorceleuse.

Et pourtant, de Maitre Cristo au petit peuple, l’aventure commencée par quelques gouttes de larmes d’abeille semble bien étrange, passionnante et inattendue.
J’ai hâte de lire la suite. Un graphisme qui me plait sans être un coup de foudre, des couleurs qui laissent percer le côté sombre et mystérieux de la région et de l’intrigue. Sous la pluie bretonne partons à l’aventure vers les mondes parallèles.

Catalogue éditeur : Glénat

Tout avait été prévu pour que ce soit une semaine studieuse ! Pauvre Pauline ! Elle comptait se mettre au vert pour préparer sa maîtrise de sciences éco… La nuit recouvre la forêt bretonne et la « deuch » vient de tomber en panne d’essence juste devant chez Erwan, à 20 kilomètres de tout village. Erwan est un métis du genre placide. Solitaire, il vit simplement, entouré d’objets étranges. Il propose à Pauline de partager sa soupe et de l’héberger pour la nuit… Contrainte par les circonstances, elle finit par accepter… Tandis qu’elle mange, il parcourt un vieux grimoire traitant du « petit peuple »… Elle ricane de ces sornettes. Elle ignore, alors, que cette rencontre sera pour elle le point de départ vers un autre univers, un autre espace-temps, où toute sa vie et ses principes vont basculer… Les conséquences de cette aventure seront des plus surprenantes pour elle, pour son entourage, voire pour l’humanité…

Scénaristes : Régis Loisel &Jean-Blaise Djian / Dessinateur : Vincent Mallié / Coloriste : François Lapierre

Format : 240 x 320 mm / Pages : 64 / EAN : 9782749302683 / Prix : 13,90€ /EAN numérique: 9782331035371