Sophie Loubière, Dans l’œil noir du corbeau

Superbe roman qui tient à la fois du polar et du thriller psychologique

DANS L'OEIL NOIR DU CORBEAU - Sophie LOUBIERE

Anne est en mal d’amour, de santé, de raison de vivre peut être. Un peu paumée, elle décide de partir passer la fin de l’année à San Francisco. Ou plutôt, elle part à la recherche de son amour de jeunesse, Daniel. Daniel à qui elle pense depuis vingt ans, sans jamais avoir pu l’oublier dans les bras d’aucun des amants de passage qu’elle a connus depuis.

Bill Rainbow est un flic paumé à la retraite, ancien alcoolique, il oublie sa vie solitaire devant les émissions culinaires d’Anne, présentatrice d’une émission de cuisine française. Le hasard va les faire se rencontrer, lui qui la connait depuis longtemps et en rêve sans qu’elle n’en sache rien, elle qui cherche à comprendre comment oublier Daniel et pourquoi elle n’a jamais eu de ses nouvelles depuis si longtemps. La surprise est au rendez-vous et Anne n’est pas au bout de ses découvertes. Les chapitres se succèdent, passant d’un personnage à l’autre, d’une souffrance à l’autre, de leur oubli de ce qui les a fait souffrir, des dégâts d’une vie solitaire, nous présentant ces deux êtres en mal de famille et d’amour, que tout concours à faire se rencontrer, pour le meilleur sans doute.

Mais c’est compter sans la superbe plume de Sophie Loubière, qui les entraine au loin, les fait se reprocher pour mieux les chambouler dans un final inattendu et surprenant. Et là, le lecteur y croit, il est avec Anne et Bill, avec les copains étranges de Bill, avec les mouettes et les corbeaux. Il parcourt les rues d’un San Francisco inconnu où les boutiques rivalisent pour présenter des produits de qualité tous plus savoureux les uns que les autres, à nous français qui pensons détenir ce savoir et ses ingrédients qui permettent une excellente cuisine.

Si Sophie Loubière a mis dans ce roman un peu de ce qu’elle est, la recherche d’un amour de jeunesse, vingt ans après, ses connaissances évidentes du déroulé d’une émission culinaire, et surtout de très savoureuses recettes, elle a avant tout l’art de nous transporter dans un récit qui tient à la fois du polar, du thriller et du roman tout simplement. Et qui vous laisse avec une énorme envie de lire ses autres écrits.

Catalogue éditeur : Pocket

Animatrice d’émissions culinaires, Anne Darney approche de la quarantaine en solitaire. Ses quelques histoires ressemblent à une succession de plats fades en comparaison de son premier boyfriend, Daniel, un Américain rencontré vingt-cinq ans plus tôt. Pour s’affranchir de ce souvenir obsédant, Anne décide de partir à San Francisco. Mais l’affaire « Daniel Harlig » qu’elle découvre là-bas n’a rien d’une bluette… En contrepartie de la préparation d’un festin d’anthologie, le monumental inspecteur Bill Rainbow, un fin gourmet, va accepter de rouvrir pour elle une enquête au goût de cendres.

Un roman mijoté à petit feu, une vraie bombe à retardement. Le Figaro

L’auteur a réussi son pari : nous régaler ! C’est la future Douglas Kennedy à la française. ELLE

EAN 9782266250108 / Date de parution : 13 Novembre 2014 / Pages 432 / Prix : 7.60 €

L’enfant aux cailloux, Sophie Loubière

Avec L’enfant aux cailloux, Sophie Loubière propose un suspense psychologique qui tient ses lecteurs en haleine jusqu’au bout

Fait de flash-back, ou plutôt d’impressions du passé en quelques pages, le début du roman nous livre des personnages bien particuliers, au passé lourd qui va les poursuivre dans leur vie future.

Elsa Préau, ancienne directrice d’école, est une femme étrange. Elle revient habiter sa maison, après un séjour de quelques années dans le sud de la France. Son fils Martin est médecin, marié à Audrette, une canadienne qu’Elsa n’aime vraiment pas. De sa fenêtre, dans cette vie paisible qui est désormais la sienne, rythmée par la visite hebdomadaire de son fils, celle plus quotidienne de son infirmière et de son aide-ménagère, Elsa surveille la maison des voisins. Elle pense que quelque chose ne tourne pas rond dans cette maison, dans ce jardin où viennent jouer de façon bizarre trois enfants, dans cette famille qui n’en compte que deux. Elle va aller s’en ouvrir aux services sociaux, à la police.

Oui mais voilà, Elsa voit des fantômes, Elsa entend des souris qu’elle ne peut capturer, Elsa semble avoir des hallucinations, qui sait peut-être est-elle simplement folle ? Elsa a aussi et surtout un passé douloureux qui a meurtri sa propre famille, un passé que l’auteur dévoile par petites touches au fil des pages.
L’intrigue se déroule, nous entrainant dans les pas d’Elsa, sous son regard, à travers ses jumelles. Le mystère s’épaissit puis s’éclaircit en partie. Mais les rebondissements ne sont pas là où on les attendait. C’est un véritable suspense psychologique, qui nous tient en haleine jusqu’au bout. Où il est question de vieillir, d’entre-aide, mais également de la relation mère fils, de confiance ou de défiance envers ceux que l’on aime mais que l’on ne comprend pas toujours. Où est la vérité ? Quelle est la connaissance que les êtres ont les uns des autres ? Et quelles difficultés à dénoncer la maltraitance des enfants, sujet poignant et particulièrement intéressant.

polar montigny

C’est une belle découverte et un vrai plaisir de lire Sophie Loubière, rencontrée au salon du polar de Montigny-Lès-Cormeilles.


Catalogue éditeur : Pocket

Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s’ennuient tellement – surtout le dimanche – qu’elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins. Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s’installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas.

Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps – triste, maigre, visiblement maltraité. Un enfant qui semble l’appeler à l’aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre…
Armée de son courage et de ses certitudes, Elsa n’a plus qu’une obsession : aider ce petit garçon qui n’apparaît ni dans le registre de l’école, ni dans le livret de famille des voisins.
Mais que peut-elle contre les services sociaux et la police qui lui affirment que cet enfant n’existe pas ?
Et qui est vraiment Elsa Préau ? Une dame âgée qui n’a plus toute sa tête ? Une grand-mère souffrant de solitude comme le croit son fils ? Ou une femme lucide qui saura croire à ce qu’elle voit ?

Auteur de huit romans, de nouvelles policières (notamment Les petits polars parus en version numérique chez 12/21) et d’un livre pour la jeunesse, Sophie Loubière s’est fait un nom dans le milieu de l’édition grâce à une émission littéraire unique en son genre (Parking de nuit, France Inter) et à ses chroniques à France Info (Info polar). Après L’Enfant aux Cailloux (Prix de la ville de Mauves-sur-Loire et Prix Lion d’or en 2012) Sophie Loubière nous invite dans son dernier roman Black Coffee à une exploration inédite de la mythique route 66 à travers l’histoire envoûtante d’une Française perdue dans l’immensité américaine…

Date de parution : 14 Avril 2011 / Pages : 336 / EAN 9782265092570