Sex Doll, Danielle Thiéry

Quel bonheur de retrouver Edwige Marion, la commissaire fétiche de Danielle Thiéry, pour une enquête passionnante au temps de l’amour 2.0.

De nos jours dans Paris, bienvenue au XDoll, une maison qui abrite des amours d’un nouveau genre. Là, ni prostitution, ni violence, ni contrainte, seulement de belles poupées gonflables prêtes à accepter toutes vos exigences. Le propriétaire est un jeune chef d’entreprise qui met à disposition de ses clients des poupées gonflables en silicone. Et de fait, il ne se considère absolument pas proxénète ! Un jour, un mystérieux client s’acharne avec violence sur une de ses protégées. il s’est présenté sous le nom de Docteur X et a laissé un papier avec le numéro de téléphone de Marion, la directrice de l’Office de répression des violences aux personnes de la police judiciaire. Concomitamment, des meurtres de femmes étrangement mutilées amènent l’équipe de la commissaire à faire le lien avec cet hôtel de passe singulier. Et bizarrement, tour à tour les femmes de l’entourage de Marion sont prévenues de façon anonyme de chacun des crimes.

Au fil des pages, le Docteur X s’avère être un fil rouge dans la vie et la carrière de Marion. On le retrouve régulièrement, Marion espérait l’avoir oublié et le voilà qui ressurgit plus violent qu’avant. C’est ce que l’on appelle chez les policiers avoir des clous dans le cœur (Danielle Thiéry en avait d’ailleurs fait l’objet de son roman éponyme Prix du quai des Orfèvres). Comme les cold case, ces affaires que les policiers n’ont jamais réussi à solutionner et qui reviennent régulièrement les titiller.

Il faut avouer aussi que Philémon de Saint-Léger, le nouvel adjoint de Marion, ne fait pas l’unanimité dans ses équipes. Le doute plane, mais Marion l’a choisi il faut donc faire avec. Pourtant, les soupçons pèsent sur lui, qui est-il, que fait-il ? Lorsqu’il s’avère qu’Alix de Clavery disparait à son tour, l’enquête prend une tournure plus dramatique. En parallèle, Nina, vingt ans, la fille que Marion a adoptée lorsqu’elle avait six ans, est concernée par l’affaire des meurtres de femmes. La relation entre les deux femmes est chaotique depuis que sa fille s’est éloignée à Londres. Mais Nina est revenue et Marion tente de la protéger.

Tout est bon pour tenter de résoudre l’affaire, profilage, psycho-criminologie, et cette nouvelle technique, l’odorologie, qui permet de piéger dans des bandelettes de textile spécial une signature olfactive laissée sur une scène de crime. Car ici l’un des protagonistes souffre d’une maladie qui perturbe l’odorat de tous ceux qui le croisent. Le tout nous entraine dans le décor très particulier de l’hôpital des pendus, un espace hors du temps qui crée une ambiance glauque à souhait.

Danielle Thiéry  est l’une des premières femmes commissaire divisionnaire en France. Après une carrière bien remplie dans de nombreux et très différents  services de police, enquêtrice de la première heure, cette curieuse née régale aujourd’hui ses lecteurs à chacun de ses polars. Marion me fait penser à ces femmes fortes qui réussissent une carrière dans les services de police, sans doute est-ce un peu pour ça qu’elle est aussi attachante ! Elle n’est pas forcément un personnage systématiquement récurent, mais les lecteurs y sont très attachés. Même si c’est le 14e roman, et si Danielle Thiéry a essayé de s’en séparer, quel plaisir de la retrouver !

Le tout est mené tambour battant, le rythme soutenu tient le lecteur en haleine, et l’on tourne les pages avec fébrilité. Mais ne croyez pas que tout sera limpide ! Danielle Thiéry ne nous donne pas toutes les clefs ni toutes les réponses, et finalement c’est bien ce que l’on aime avec ses polars, chercher, trouver ou pas, s’interroger, s’impatienter et vibrer, puis attendre le suivant avec impatience.

Lire également l’interview avec Danielle Thiéry lors de la parution d’un précédent roman. Et mes billets de Tabous et Dérapages.

Lancement de Sex Doll au restaurant les éditeurs, avec Danielle Thiéry et Michel Drucker.

« On attend chacun de vos livres avec impatience. Ce roman-là est tout à fait extraordinaire, passionnant !» Michel Drucker, Vivement Dimanche France 2

Catalogue éditeur : Flammarion / Versilio

À Paris, l’ouverture d’un hôtel de passe 2.0, dont les pensionnaires sont des poupées de silicone, ne fait pas l’unanimité. Son jeune propriétaire, précurseur sur le marché du sexe, n’avait pas imaginé les réactions violentes que sa start-up provoquerait…
Dans le même temps, l’Office, dirigé par la… Lire la suite

Paru le 01/05/2019 / 416 pages – 131 x 202 mm / ISBN : 9782081487345/ Prix : 20€

Une réflexion sur “Sex Doll, Danielle Thiéry

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s