Promenez-vous dans les bois…Ruth Ware.

Il y avait le « Promenons-nous dans les bois » de Ruth Rendell, il y a aujourd’hui le « Promenez-vous dans les bois… pendant que vous êtes encore en vie» de Ruth Ware, et je vous le promet, là aussi, c’est frisson garanti !

Être invitée à un enterrement de vie de jeune fille, à priori, c’est plutôt banal, mais quand c’est celui de votre ex-meilleure amie que vous n’avez plus revue depuis dix ans, et qu’en plus vous n’êtes même pas invitée au mariage, voilà qui est bien plus singulier.

Leonora écrit des polars, elle vit donc en solitaire, car la création n’implique pas forcément une vie mondaine très active. Un jour, elle voit arriver dans sa boite mail cette invitation particulièrement incongrue vu le contexte, hésite un peu puis fini par accepter, poussée par Nina, une amie commune également invitée avec qui elle est restée en contact. A deux forcément c’est plus rassurant…

Les voilà donc embarquées pour le weekend dans une maison de verre, vaisseau étrange, froid et lumineux isolé au milieu d’une clairière, bloc de lumière posé au regard de tous au fond des bois sombres et terrifiants qui l’entourent. La soirée commence bizarrement, lorsque Nora rencontre Clare, celle-ci lui annonce que le futur marié n’est autre que James, l’ex de Nora, qu’elle n’a pas revu non plus depuis leur rupture, dix ans avant. Dans ce vaisseau, il y a Nina, Nora, Clare et Florence, sa meilleure « meilleure amie », celle qui organise et qui veut que tout soit parfait, il y a aussi Tom, un peu perdu et Mélanie. Difficile d’être gais, enthousiastes, positifs dans une telle ambiance, mais Florence y tient, la fête doit être belle ! les animations sont pour le moins insolites, initiation au tir dans un club, jeux des vérités portant sur le futur époux, les rancœurs remontent à la surface, les discordes sont palpables dans tous les mots et tous les gestes.

Dans cette atmosphère terriblement tendue, et malgré les efforts de chacun pour faire contre mauvais fortune…Les rancunes, les secrets et les tensions exacerbées par le huis-clos éclatent, le piège se referme, mais difficile de savoir d’où vient la trahison, d’où part le coup de grâce que nul ne semble prêt à imaginer.

C’est bien écrit, bien construit, assez plausible malgré le coté parfois stressant et à la limite terrifiant de certaines situations. Je ne me suis pas ennuyée une seconde avec ce roman que j’ai dévoré quasiment d’une traitre. Une belle expérience que je vous conseille… Enfin, sauf si vous êtes invitées le weekend prochain à un enterrement de vie de jeune fille !!


Catalogue éditeur

Dans la nuit noire du Northumberland, derrière la façade de verre d’une maison isolée, l’enterrement de vie de jeune fille bat son plein. Ils sont cinq autour de la table basse, imbibés d’alcool. La séance de spiritisme va débuter.

Mais derrière les sourires convenus, Nora peine à cacher son malaise, tandis qu’une cascade de questions lui torture le cerveau. Que fait-elle là ? Pourquoi a-t-elle été invitée ? Et sur tout, pourquoi a-t-elle accepté de venir ? Voilà dix ans qu’elle n’a pas vu Clare, la reine de la fête, son ex-meilleure amie du lycée. Dix ans de non-dits, de rancune et de souffrance. Comment faire comme si de rien n’était ? suite

RUTH WARE est née en 1977 dans le Sussex. Diplômée de littérature anglaise à l’Université de Manchester, ancienne libraire, elle a enseigné à Paris. Promenez-vous dans les bois… pendant que vous êtes encore en vie est son premier thriller, déjà un phénomène aux États-Unis avec près de 50 000 exemplaires vendus en 1 mois. Elle termine aujourd’hui l’écriture de son deuxième roman.
Auteur : WARE RUTH / Editeur : Fleuve éditions / ISBN : 9782265099364
Sortie : févr. 2016 / Format : 142 x 211 cm / Pages : 379

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s