Comme neige. Colombe Boncenne

Entre réalité et fiction « Comme neige » de Colombe Boncenne est un jeu de piste littéraire qui nous entraine dans le monde de l’édition et de la création.

DomiCLire_comme_neigeConstantin Caillaud, lecteur-comptable de son état, part en weekend avec Suzanne, son épouse depuis vingt ans. Là, après quelques péripéties, ils arrivent à Crux-la-Ville, et là, chez le libraire local, dans un bac de livres en solde, il tombe sur le roman « Neige noire »  écrit par son auteur préféré, Emilien Petit. Roman dont il ne connaissait pas l’existence, lui qui est pourtant incollable sur l’œuvre d’Emilien Petit. Cette trouvaille est prétexte à reprendre contact avec Hélène, sa maitresse perdue de vue depuis longtemps, elle-même fan de cet auteur. Mais le livre de Constantin disparait, impossible d’y mettre la main dessus, qu’importe, il va le chercher autrement, ailleurs.
Impossible, le livre n’existe pas ! Il n’est ni connu ni reconnu par l’éditeur, par l’auteur, ou par les amis ou critiques de l’entourage de l’auteur. Véracité de la création littéraire, fiction de l’amateur fou, ce livre n’a aucune réalité, il n’existe pas. Constantin part alors dans un jeu de piste surréaliste à travers l’ensemble de l’œuvre de l’auteur, cherchant dans tous ses romans, ses personnages, ses écrits, les traces qui mèneront à « neige noire ». Il n’y en a pas !

Mais alors, qu’en est-il de « Neige noire » ? Réalité ? Rêve ? Livre unique ? Mystification d’un lecteur qui se rêve auteur ? En tout cas il est prétexte à évoquer le monde de l’édition que l’auteur connait bien. Et l’on y trouve des lecteurs fous, qui connaissent mieux l’œuvre d’un auteur que l’auteur lui-même et que les dits spécialités. Est-ce une quête ? D’un livre ? De soi-même ? De l’objet même de la littérature ? C’est certainement le récit décalé d’une rencontre entre un lecteur et son écrivain préféré.

Alors, que dire. Sans les 68 premières fois je ne serais jamais allée vers ce livre, et qui sait si je n’aurai pas abandonné… ah, non ça pas possible, je n’abandonne jamais un livre en cours de lecture. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans le récit, décalé en quelque sorte, puisqu’il ne faut pas y chercher une trame amoureuse, sur le couple, sur le lecteur, mais bien plutôt sur le livre et le monde du livre. Je me suis donc embarquée dans cette quête d’un livre dans toute l’œuvre d’un auteur, où des personnages et des situations se répondent à dessein tout au long de sa création littéraire, des paysages, des rencontres annoncent d’autres livres. Je me suis même imaginée cherchant un livre inconnu à travers l’œuvre d’un Zola…

les 68 premieres fois DomiClire


Catalogue éditeur : Buchet Chastel

« Je vis la pile d’ouvrages sur mon bureau, tous les romans d’Émilien Petit réunis là. Je m’adressai à l’auteur, l’appelant par son prénom, comme si c’était un vieil ami : ’Émilien, cher Émilien, Neige noire, qu’en as-tu fait ?’. »
À la maison de la presse de Crux-la-Ville, Constantin Caillaud découvre par hasard Neige noire, un roman d’Émilien Petit dont il croit pourtant avoir tout lu. Excellente trouvaille, elle va lui donner l’occasion rêvée de recontacter Hélène, sa maîtresse évanescente qui lui a fait aimer cet auteur. Mais au moment de la revoir pour lui confier le livre-sésame, il ne parvient plus à le retrouver. Il cherche alors sur Internet : aucune trace. S’adresse à l’éditeur : le titre n’a jamais figuré au catalogue. Qu’à cela ne tienne, Constantin écrit à Émilien Petit et à ses amis écrivains : tous nient l’existence de Neige noire.
Un jeu malicieux entre fiction et réalité qui peut donner le vertige.

 Roman / Qui Vive / Date de parution : 01/01/2016 / Format : 14 x 18 cm, 120 p., 11.00 € / ISBN 978-2-283-02939-8

Publicités

2 réflexions sur “Comme neige. Colombe Boncenne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s