La nuit avec ma femme. Samuel Benchetrit

« La nuit avec ma femme » de Samuel Benchetrit est un voyage au bout d’une étrange nuit, nuit de  la rencontre et du dialogue avec celle qui n’est plus.

DomiCLire_la_nuit_avec_ma_femme.JPGLivre bouleversant, et pourtant on connait la fin, on connait hélas l’histoire terrible d’une femme battue à mort par son amant. Dans ce roman, l’auteur, Samuel Benchetrit, revient sur la mort de son ex-femme, Marie Trintignant.

Mais il n’y a rien de sordide ni de revanchard dans ces lignes parfois très poétiques. C’est le récit d’une errance à travers la nuit, comme si Marie était venue le retrouver, les instants s’égrènent et avec eux ce qui aurait pu être la vie et qui est devenu la mort. Les souvenirs des jours heureux, ceux de l’horreur, de l’annonce à un fils, quand on sait qu’on va détruire à jamais la vie d’un enfant en lui apprenant la mort d’un de ses parents, la confrontation, le procès, le cynisme aussi, de la justice, de ceux qui défendent l’indéfendable, le pourquoi il sort de prison, vit normalement, respire, parle, chante, rit, alors que Marie n’est plus. Et puis l’après, quand on se reconstruit mais que l’on sait que l’absence, éternelle et inéluctable, sera toujours une souffrance.
C’est un court récit, mais tellement émouvant, triste et beau malgré tout car de la mort a su émerger la notion du bonheur, de l’instant à savourer, de ce qui est et avant tout de ce qui n’est plus.

Si j’ai hésité avant de le lire, craignant les mots de trop, grand bien m’en a pris, car ce livre est magnifique. Il n’est ni larmoyant, ni agressif, on sourit même parfois, devant l’incrédulité de ceux qui ne comprennent pas que Marie est là avec S, qu’elle est revenue, c’est impossible ? Qu’importe, ce serait tellement beau de le croire, de pouvoir lui parler, l’embrasser, la comprendre, savoir, où elle est, savoir comment ça se passe dans « la mort » un peu comme on dirait dans « la vie »… C’était sans doute un mal indispensable pour l’auteur, pour passer à une autre étape de vie, et qui ne peut que nous toucher.

C’est un livre qui aborde aussi la triste réalité des violences faites aux femmes, celles qui meurent encore chaque jour sous les coups de leurs compagnons, et que l’on oublie trop souvent. Car non, hélas, ça n’arrive pas qu’aux autres…

#RL2016


Catalogue éditeur : Plon

« J’ai passé plus de temps que toi sur cette Terre. Et notre différence, c’est que moi, je t’ai perdue. C’est parce que j’ai continué à vivre que je le sais. J’ai voulu être seul souvent pour être avec toi. Il faut bien donner son temps aux amours invisibles. S’en occuper un peu. Encore maintenant je me demande comment tu vas. Ce que tu fais. Je cherche de tes nouvelles. J’invoque la colère pour que tu la calmes. Quelques rires où tu me rejoindrais. Et le soleil a changé, puisqu’il manque une ombre. Mais je suis heureux. Et c’est à ton absence que je dois de le savoir. »

Publicités

2 réflexions sur “La nuit avec ma femme. Samuel Benchetrit

  1. zazy août 30, 2016 / 13:18

    J’ai quelques réticences à lire ce livre, mais d’autres commentaires vont dans le même sens que toi, alors peut-être s’il croise ma route…

    J'aime

    • Domi août 30, 2016 / 13:28

      J’avais lu celui de Nadine Trintignant (Marie, ma fille) à l’époque, absolument rien à voir. Celui-ci est prenant et très bien écrit, vraiment.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s