Katanga, Diamants, Diplomatie, Dispersion

à la poursuite du diamant maudit, une série haute en couleur et en combats

D’abord il faut découvrir le contexte. L’Afrique post coloniale des années 60 et la sécession du Katanga, une province du Congo, au moment de la décolonisation. C’est fait grâce au rappel de quelques événements historiques. Puis la réalité de l’Histoire s’efface quelque peu pour laisser la part belle à la bande dessinée et au plaisir qu’on pris les auteurs à lâcher la bride à leur imaginaire. L’intrigue se situe donc principalement dans l’ex-Congo belge autour des très convoitées mines de diamants du Katanga, de ses gouvernements corrompus, et du rôle à la fois économique et décisionnaire que gardent encore les puissances étrangères.

L’histoire se déroule en trois tomes, Diamants, Diplomatie, Dispersion.

Le thème principal est une traque par plusieurs bandes rivales, mercenaires, pouvoir en place, militaires, milices, puissances étrangères, pour récupérer le butin de trois mois d’extraction de diamants à l’Union Minière du Haut-Katanga. Diamants initialement récupérés puis cachés par un certain Charlie. Ce protagoniste que l’on suit tout au long des trois tomes, que les blancs ne prennent pas au sérieux, mais qui est bien plus malin que ne le laissent entrevoir les apparences.

Les personnages sont tout d’abord des africains à la représentation souvent caricaturale, par leur physique, la pauvreté, le manque d’éducation, la place des femmes, le cannibalisme, le rappel des guerres et des tensions tribales. Viennent ensuite les colonisateurs, diplomates, mercenaires et militaires, ces hommes de mains totalement caricaturaux eux aussi, qui ne renoncent à aucun crime pour tirer leur épingle du jeu. Et cette toute puissance qu’ils imaginent encore posséder. Et tout ceci au milieu de bains de sang, beaucoup, des deux côtés. Et de larmes, un peu, surtout du côté des femmes, blanches ou noires, car elles aiment et sont souvent trahies.

Le graphisme est très sombre, parfois sanglant – les auteurs ne lésinent pas sur l’hémoglobine – et tout dans le mouvement. Le dessin d’une grande qualité restitue bien le foisonnement de la nature et la complexité des décors. Les personnages sont très stéréotypés, méchant ou gentil, noir ou blanc, ont des faciès grotesques et parodiques des deux côtés. Ils portent bien le message de l’emprise de la colonisation, de l’importance des dictateurs en place, mais aussi du rôle bien dérisoire des casques bleus, enfin des guerres intestines et de la trahison entre tribus. C’est à la fois instructif, réaliste, et terriblement cynique.

Catalogue éditeur : Dargaud

En 1960, après quatre-vingts ans passés sous la domination coloniale belge, le Congo proclame son indépendance ; moins de deux semaines après, la riche province minière du Katanga fait sécession. Le Congo et le Katanga entrent immédiatement en guerre ; au cœur du conflit : la possession des territoires miniers. De nombreux massacres et exodes de civils s’ensuivent. L’ONU impose alors sa médiation et l’envoi de Casques bleus sur place… Dans le même temps, une horde d’ignobles mercenaires est recrutée pour aller libérer les exploitations minières occupées… Et un domestique noir, Charlie, tord le cou au destin en mettant la main sur un trésor inestimable : 30 millions de dollars de diamants… ce qui fait de lui le Noir le plus recherché du Katanga.

Fabien Nury (Scénario) et Sylvain Vallée (Dessin)

Diamants : Date de parution : 03.03.2017 / Nombre de pages : 76 pages / ISBN/EAN : 9782205074550
Diplomatie : Date de parution : 17.11.2017 / Nombre de pages : 64 pages / ISBN/EAN : 9782205076875 / 16,95€ Dispersion : Date de parution : 25.01.2019 / Nombre de pages : 68 pages / ISBN/EAN : 9782205077940

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s